Siret : 88095089400019

 Created in ©2019 by   Zayti

Zayti 

8 impasse de la beaupré

57130 vionville 

Rechercher
  • Zayti

Thé à la menthe Marocain

Le thé à la menthe (en arabe standard moderne شاي بالنعناع (chāï binna‘nā‘) ou, plus communément, en arabe maghrébin أتاي (it-tāy), لأتاي (latāy) et en berbère ⴰⵜⴰⵢ, atay) est une boisson chaude réalisée à partir de feuilles de thé et de feuilles de menthe, originaire du Maroc. La consommation du thé s'est étendue par la suite dans le reste du Maghreb, mais également en Afrique subsaharienne et à l'Afrique de l'Ouest du fait de la colonisation et des flux de population. On prête à ce breuvage un grand nombre de vertus, notamment toniques et digestives.

Depuis l’Antiquité, la menthe a été utilisée dans tout le pourtour méditerranéen comme infusion, décoction ou en phytothérapie. Cette herbe aromatique a été fortement consommée comme traitement et prévention contre le choléra qui avait touché le pays de 1835 à 1865.


Préparation


Au Maghreb, le thé à la menthe est très souvent une affaire d'homme : généralement préparé par le chef de famille.

La boisson est faite à partir de thé vert et d'une botte de menthe verte fraîche, avec quelques morceaux de sucre en lingots.La théière est tout d'abord ébouillantée. On y ajoute ensuite le thé que l'on « nettoie » en y mettant une petite quantité d'eau bouillante que l'on jette après l'avoir laissé une minute dans la théière. Après y avoir mis le sucre et la menthe, on remplit la théière d'eau bouillante et on laisse infuser deux à trois minutes. On remplit alors deux à trois fois un verre que l'on reverse aussitôt dans la théière, de façon à oxygéner l'eau et donner plus de goût à l'infusion. Il s'agit ensuite, en goûtant périodiquement le thé dans un verre, de déterminer le moment où l'infusion est parfaitement réalisée. On rajoute éventuellement du sucre et de la menthe, si le thé en manque.

Une fois la préparation terminée, on soulève la théière par l'anse, tout en levant le bras vers le haut et on verse lentement la boisson chaude dans un verre vide. Ce mouvement précis du bras a pour but d'oxygéner et d'accroître le goût du thé. Une fois le verre rempli, une épaisse mousse se forme au-dessus de la boisson,c'est un signe qui confirme la réussite de l'infusion.

La recette varie selon les goûts : on peut y ajoute quelques pignons de pin, de la sauge, de la verveine, du miel, de la cannelle. En hiver, quand la menthe se fait rare, il arrive qu'on la remplace par des feuilles d'absinthe (chiba ou ch'hiba en dialecte maghrébin). Ces derniers, donnent au thé une amertume très prononcée

.

2 vues